« La réédition du premier roman de Jérôme Leroy, L’Orange de Malte, nous rappelle que les écrivains ne trahissent pas toujours leurs promesses », écrit Christian Authier dans sa chronique de L’Opinion indépendante du 26 février 2016. Le parcours de Jérôme Leroy est celui d’un véritable écrivain avec un style bien à lui.