La Matière d’un grand art, de Pierre Bost

  • couv Bost cinŽma (Page 1)

La Matière d’un grand art, de Pierre Bost

Caractéristiques

Préfacé par Bertrand Tavernier
Points forts
  • Première anthologie des articles sur le cinéma des années 1930 de Pierre Bost
  • Textes inédits en volume.
  • Filmographie de Pierre Bost
  • Fiches techniques des films chroniqués
Date de parution 10/03/16
Nombre de pages 402 pages
ISBN 979-10-94295-03-8

23,00 

Les quatre-vingts articles de ce recueil, essentiellement parus dans Les Annales politiques et littéraires et dans Vendredi, donnent la vision de Bost du cinéma des années 1930, au moment où ce dernier devient une composante majeure de la culture de masse. Au fond de lui, il souhaite que le septième art devienne un grand art, tout court.

Extraits de la préface de Bertrand Tavernier  
“ A commencer par le style qui est ici fort, ramassé, clair. Bost aime la langue française et s’en sert admirablement. La construction des phrases, le vocabulaire, cette manière de rendre une pensée évidente et précise, sans acrobatie verbale, procurent une sorte de jubilation et pourraient servir d’exemple – et faire honte – à nombre de folliculaires contemporains. Un style, une pensée, exempts de toute perfidie, de toute rancœur. […] Plusieurs articles sont prémonitoires. Tous ceux qui touchent à la censure, aux films invisibles. Il suffit de remplacer certains termes pour se retrouver en pleine actualité. S’il souligne la très grande qualité de certains films français, il déplore la terrible médiocrité de la production moyenne : “Des œuvres bâclées, faites sans intelligence et sans goût, une extrême vulgarité dans le choix des sujets, une maladresse insultante dans la conduite des acteurs.” […] Pour Bost, critiquer, c’est explorer, essayer de comprendre, en se trompant parfois, en tâtonnant. Les films sont présumés innocents et il lui arrive de défendre ou de trouver des qualités à une œuvre d’un cinéaste qui jusque-là ne l’a guère impressionné… ”

Lire un extrait...