Voix de fées de François Jonquères

  • COUV Voix de fŽes

Voix de fées de François Jonquères

Caractéristiques

Préfacé par Philibert Humm
Points forts
  • Livre n’entrant dans aucune case.
  • L’auteur est un fervent admirateur de Marcel Aymé dont il se réclame ouvertement.
  • Un plaisir d’écriture ressenti à la lecture.
  • Style rabelaisien.
  • Hommages et détournements de grands auteurs assurés avec le panache d’un auteur qui connaît ses classiques.
  • Un texte iconoclaste.
  • Une plume qui court sans souci du politiquement correct.
Date de parution 11/01/18
Dimensions 120 x 205 mm
Nombre de pages 164 pages
ISBN 979-10-94295-14-4

18,00 

A toutes les époques, les fées ont charmé les hommes en quête de merveilleux : elles savent réenchanter le monde. Qu’en est-il lorsque la baguette de ces dames s’emberlificote en s’en mêlant ?

Les Fées inverse frôlent alors la correctionnelle avec leurs voix de fées. Rien ne les arrête. Surtout quand elles chassent en meute, les dérapages se multiplient. On se demande que fait la police pour arrêter la Fée Tide, la Fée Blesse, la Fée C et autres comparses dans leurs forfaits à répétition.

Dans ce périple à travers le temps et l’espace – les deux derniers véritables luxes – le narrateur se joue des textes de Perrault, Grimm, Andersen, Kipling, Rabelais, Jules Verne, Marcel Aymé, Blondin, Déon, Céline, et de bien d’autres. Il tourne en farce les contes, mythes et légendes qui ont façonné notre imaginaire de lecteur en trente aventures picaresques hilarantes.

Ce voyage d’un adulte au pays revisité de sa jeunesse est une ode au rêve procuré par la littérature. Ajoutez-y l’érudition, l’humour et la verve : vous obtenez un livre au charme inclassable, écrit avec un style éructant, «hénaurme», qui sied à merveille à ces Fées déviantes.

Dans leur grande bonté, elles se sont penchées sur cet ouvrage… détourné.

Ces Voix de fées, qui se déclinent en trente chants et contrechamps, n’hésitent pas à revisiter et à détourner les mythes, contes et légendes à la manière d’un Marcel Aymé, méritent bien le prix des lectrices en balais !

Qu’on le lise et qu’on se le dise pour solde de tout conte.

Lire un extrait...